dimanche 8 février 2015

Petites dents lumineuses.

J'ai une image stupide en tête: je vois un petit cabot assez quelconque, au poil rêche et à la queue toujours en mouvement, les oreilles tombantes encadrant des billes noires très mobiles et souriant de toute sa gueule... Ses petites dents serrées s'alignent sur ses mâchoires de chien en un arc de cercle à la fois gracieux et incongru.

Et le pire de ma stupide vision, c'est qu'elle me vient quand je suis face à Isabelle.

Isabelle que j'appelle en moi-même " petites dents lumineuses"... les fameuses dents du petit cabot!

Comment dire? Elle a trop de dents... ou une bouche trop petite... je ne sais pas. C'est un mystère de la nature pour moi, une dentition nacrée de la 3e dimension, un rang de perles blanches bien rangées dans une boîte minuscule.Sans doute pourrais-je faire facilement abstraction de cette particularité physique si Isabelle n'avait pas également une "grande bouche" et cette fois pas au sens littéral du terme, je veux dire une grande gueule!
Grande gueule qu'elle ouvre à tout-va et à tous moments, ce qui nous contraint fatalement à tourner nos yeux vers elle, précédés par nos oreilles prises en otage par le flot sonore, et notre regard termine sa course sur la denture phosphorescente décrite précedemment. Quel impitoyable engrenage!

A première vue, Isabelle sait tout, sur tous les sujets.
Elle est sidérante d'aplomb et d'assurance et a toujours un copain, une tante, un voisin ou que sais-je encore qui lui permettent de rebondir sur tous les thèmes possibles: " c'est comme ma soeur, elle a un cancer du sein...et blablabla...c'est rien du tout...et blablabla...chimiothérapie... ou" mon voisin aussi il a une BMW...et blablabla...ça consomme rien...et blablabla...c'est super fiable...Elle n'a pas d'enfant mais connaît par coeur les stades de développement humain, du nourrisson pleurnicheur àl'adolescent belliqueux.
Elle ne va pas au cinéma mais décline des critiques de films implacables.
Elle n'est pas mariée mais maîtrise les aléas des relations conjugales.
Elle ne voyage pas mais a un truc à dire sur tous les pays du globe.
Elle sait tout vous dis-je!

Et quand elle ne sait pas. Parce que cela arrive tout de même,et bien, elle dégaine son arme fatale, sa béquille, son allié, son sésame, sa botte secrète....son iPhone!
Il lui suffit d'un habile pianotage exécuté grâce à ses doigts en latex souple pour que se déverse en direct la connaissance absolue ( Wikipedia et You Tube soyez bénis pour l'éternité), pluie de mots qui coulent de sa bouche émaillée...

Je suis la plupart du temps comme les autres, scotchée, tétanisée, presque assommée. Totalement subjuguée par ses dents lumineuses, définitivement lobotomisée par sa connaissance 2.0.

Je m'interroge. En silence.
Suis-je jalouse? Suis-je idiote? Suis-je méchante?
Isabelle saurait répondre à ces questions bien-entendu.

Mais la seule et unique chose que je souhaiterais lui dire, et que je ne lui dirai jamais, la phrase fatidique qui restera à jamais coincée à la lisière des mes lèvres closes, derrière mes dents quelconques, c'est: s'il te plaît, Petites dents lumineuses, TA GUEULE!!!

Et je partirais avec le chien rigolo à mes basques, trop contente qu'il ne possède pas d'iPhone.